Vous m'en direz des nouvelles !

2. Fred Garson, Elodie Navarre et François Pavé

Audio 26:31
Elodie Navarre et Clément Sibony dans le film « Shanghai blues ».
Elodie Navarre et Clément Sibony dans le film « Shanghai blues ».

Shanghai Blues », un film de Fred Garson avec Clément Sibony, Elodie Navarre, Samuel Jouy et Thierry Frémont. Des difficultés et du bonheur de s’expatrier à Shanghai. Rémy et Marine, les héros du film s’y sont frottés... Shanghai Blues, Shanghai Loose ou Shanghai Flouze? On en parle avec nos invités : Fred Garson, Elodie Navarre et François Pavé qui publie « Un taxi pour Shanghai » aux editions Coëtquen.+ Reportage de Sophie Torlotin: On peut être juive ultra-orthodoxe, consacrer sa vie à élever ses enfants, ou à l'étude de la Torah, et faire du cinéma.C'est ce que prouve la réalisatrice israélienne Rama Burstein, dont le premier long métrage sélectionné à la dernière Mostra de Venise vient de sortir sur les écrans français. « Le coeur a ses raisons » nous fait pénétrer dans l'intimité d'une communauté fermée, loin des stéréotypes.+ Reportage de Lucie Puyjalinet: Shanghai est un lieu de rencontres et de réunions. Depuis des siècles, les artistes chinois y convergent pour partager mais aussi, il fut un temps, pour s’offrir la protection de l’armée en temps de conflit. Au début du 19 ème, Shanghai a été le théâtre d'un formidable essor de la culture qui a beaucoup contribué à l'aura mythique qui est associée à la ville. Au musée Cernuschi, une exposition intitulée : L’école de Shanghai retrace, depuis le 8 mars, ce bouleversement culturel. " > Le futur est-il chinois? C’est la question que nous pose la chaîne culturelle franco-allemande ARTE dans le cadre d’une programmation spéciale. Vendredi 3 mai 2013, ARTE diffuse « Shanghai Blues », un film de Fred Garson avec Clément Sibony, Elodie Navarre, Samuel Jouy et Thierry Frémont. Des difficultés et du bonheur de s’expatrier à Shanghai. Rémy et Marine, les héros du film s’y sont frottés... Shanghai Blues, Shanghai Loose ou Shanghai Flouze? On en parle avec nos invités : Fred Garson, Elodie Navarre et François Pavé qui publie « Un taxi pour Shanghai » aux editions Coëtquen.+ Reportage de Sophie Torlotin: On peut être juive ultra-orthodoxe, consacrer sa vie à élever ses enfants, ou à l'étude de la Torah, et faire du cinéma.C'est ce que prouve la réalisatrice israélienne Rama Burstein, dont le premier long métrage sélectionné à la dernière Mostra de Venise vient de sortir sur les écrans français. « Le coeur a ses raisons » nous fait pénétrer dans l'intimité d'une communauté fermée, loin des stéréotypes.+ Reportage de Lucie Puyjalinet: Shanghai est un lieu de rencontres et de réunions. Depuis des siècles, les artistes chinois y convergent pour partager mais aussi, il fut un temps, pour s’offrir la protection de l’armée en temps de conflit. Au début du 19 ème, Shanghai a été le théâtre d'un formidable essor de la culture qui a beaucoup contribué à l'aura mythique qui est associée à la ville. Au musée Cernuschi, une exposition intitulée : L’école de Shanghai retrace, depuis le 8 mars, ce bouleversement culturel.