Grand reportage

Brésil : Altamira, la ville-champignon du Barrage de Belo Monte

Audio 19:31
Manifestation d'Indiens contre le barrage de Belo Monte.
Manifestation d'Indiens contre le barrage de Belo Monte. © Reuters
Par : François Cardona
21 mn

Au cœur de l’Amazonie brésilienne, Belo Monte sera bientôt le troisième plus grand barrage au monde. Son chantier, pharaonique, emploie plus de 15.000 ouvriers, qui y travaillent 24h/24. Bientôt 500 km2 de forêt amazonienne seront inondés. Et quelques 16.000 personnes expulsées, en grande majorité des indigènes. La polémique que suscite ce gigantesque barrage est à la hauteur de son coût : près de 9 milliards d’euros. Depuis des mois, les associations de protection de l’environnement et des indigènes qui vivent sur la zone prochainement inondée sont mobilisés. Mais, le chantier avance, inexorablement. Et non loin, la ville d’Altamira ne cesse de croître. De 50.000 habitants, il y a quelques années, elle abrite aujourd’hui plus de 160.000 personnes. Rien ou presque n’a été prévu pour faire face à l’afflux de travailleurs et d’émigrés. Le trafic de drogue, les meurtres et la prostitution ont explosé. 

Publicité

Pour en savoir plus :

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail