Musiques du monde

3 - Festival des Musiques métisses d'Angoulême

Audio 19:31

Tous à Angoulême pour la 38ème édition du Festival des Musiques Métisses, qui reçoit cette année Alpha Blondy, Groundation, Skip en Die, Bassekou Kouyaté, Goran Bregovic, Jupiter, Black Bazar… Du 17 au 19 mai 2013.Avec Marc Fichet, Mathias Taylor et Laurence Aloir.

Publicité

Un peu d’histoire…
Le Festival Musiques Métisses d'Angoulême, organisé par l'association du même nom, a été créé en 1976 sous l'impulsion de Christian Mousset. Son projet artistique a, depuis lors, considérablement évolué.

Consacré à l'origine au jazz et aux musiques improvisées françaises et européennes, il commence rapidement à intégrer les musiques populaires et urbaines d'Afrique, de la Caraïbe, d'Amérique latine et de l'océan Indien. C'est alors la première manifestation à mettre en valeur les artistes des départements d'Outre Mer, dont l'audience se limitait jusqu'alors aux publics des DOM-TOM.

Jouant un rôle de pionnier, le festival fait découvrir la richesse et la diversité des musiques actuelles du Sud et leur importance dans la «sono mondiale», et combat l'idée que seuls les Européens, notamment les Anglo-saxons, et les Américains, ont le monopole de la modernité. De nombreux musiciens aujourd'hui internationalement reconnus ont fait leur permière scène française à Angoulême, parmi tant d'autres : Salif Keïta, Johnny Clegg, Bonga, Khaled, Cheb Mami, Compay Segundo, Celia Cruz, Tito Puentes, Danyel Waro, Rokia Traoré, Kassav, Doudou N'Diaye Rose, Ismaël Lo...

Musiques Métisses met également en valeur tous les courants nés en France, et pas seulement dans les banlieues, de la rencontre et de la confrontation enrichissante entre les musiciens de l'hexagone et ceux issus des pays d'immigration. Il est le premier à faire découvrir les grands musiciens du Sud et ceux des diasporas.

Accompagnant les mutations de la société française, le festival illustre et défend la diversité et le métissage culturels ; il a facilité la circulation des artistes, contribué à l'enrichissement des couleurs musicales en favorisant l'échange, la rencontre, la création, et a soutenu et développé les carrières de jeunes musiciens émergents.

«Vazo», nouvel album du duo franco-malgache Tao Ravao et Vincent Bucher.
«Vazo», nouvel album du duo franco-malgache Tao Ravao et Vincent Bucher.

Nos invités : Christian Mousset, directeur du festival ; Tao Ravao, Vincent Bucher et Zaragraf en session live à l’auberge de l’île Bourgine.

Complices de longue date, le multi-instrumentiste malgache Tao Ravao et l’harmoniciste français Vincent Bucher parcourent ensemble les chemins du blues, de Madagascar au Mississipi.

Tao Ravao, d’abord au banjo et à la mandoline, puis à la guitare, a tourné en Europe et aux Amériques avec les plus grands bluesmen, avant de revenir vers les musiques et les instruments traditionnels malgaches. Vincent Bucher, à l’harmonica, a collaboré notamment avec Boubacar Traoré, CharLélie Couture... Avec le percussionniste Jean-Noël Godard et le bassiste Axel Rasoanaivo, ils créent une musique festive, sans frontière et audacieuse. Leur dernier album, Vaso, est sorti début 2013.

- Site de l’artiste malgache Tao Ravao
http://www.taoravao.com/

- Clip « Mamy T » de Tao Ravao et Vincent Bucher, nouvel album « Vazo »
http://www.youtube.com/watch?v=3s1KESVi8Gw

- Site du festival
http://www.musiques-metisses.com/programme

 

Angoulême, la nuit.
Angoulême, la nuit. DR

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail