Autour de la question

1. Pourquoi l’Histoire nous prend par les sentiments ?

Audio 19:31
«Quand l'histoire nous prend par les sentiments», par Anthony Rowley et Fabrice d'Almeida, sorti en librairie, le 14 mars 2013.
«Quand l'histoire nous prend par les sentiments», par Anthony Rowley et Fabrice d'Almeida, sorti en librairie, le 14 mars 2013. DR

Avec Fabrice d’Almeida, historien français, spécialiste des questions de propagande par l'image, est notre invité pour tenter de répondre à la question : « Pourquoi l’Histoire nous prend par les sentiments ? »

Publicité

De la panique à Pompéi à l'hébétude du 11 septembre 2001, de la fièvre de la ruée vers l'or à l'angoisse des Londoniens secoués par les crimes de Jack l'Éventreur, de l'enthousiasme au moment de la chute du Mur de Berlin à l'espoir suscité par l'élection de Barack Obama en 2008, voici vingt histoires de l'Histoire qui rendent aux sentiments leur juste place. Il ne faut pas avoir peur des émotions collectives qui se révèlent être en fait de formidables moteurs de l'Histoire...

Nous recevons Fabrice d'Almeida, professeur à l'Université Panthéon-Assas (Paris-II), spécialiste de la propagande et du nazisme, auteur du livre « Quand l'histoire nous prend par les sentiments » paru aux éditions Odile Jacob.

Titres diffusés dans l'émission : Nino Ferrer Mon copain Bismarck et Enrico Macias-Cali Adieu mon pays

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail