Le coq chante

La digue anti-sel du village de Fayil au Sénégal

Audio 26:31
La digue anti-sel du village de Fayil, en arrière-plan.
La digue anti-sel du village de Fayil, en arrière-plan. RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
29 mn

Le village de Fayil se trouve dans la communauté rurale de Diouroup, qui fait partie département de Fatick au Sénégal. Fayil compte une population de 6472 âmes. Le village est inséré dans la vallée de Fayil. Une position qui permet l’agriculture et le maraîchage, principalement de la riziculture. Voilà, pour la théorie. Car, dans la pratique, les terres cultivables sont envahies par la langue salée du Sine. Pour cultiver, les habitants des villages de Fayil, Dioral, Ndioudiouf et Sowane étaient obligés d'aller ailleurs pour avoir des terres. Il fallait donc faire quelque chose.En 2009, ont commencé les travaux de construction d’une digue anti-sel. Ce qui a permis de récupérer des terres et renouer avec la pratique de la riziculture interrompue, il y a maintenant quarante ans.

Publicité

A Fayil, il a fallu combiner les efforts de plusieurs partenaires. D’abord le Projet d’appui à la petite irrigation locale ou Papil, qui relève du ministère de l’Agriculture. Ensuite, le sous-bureau de Kaolack du Programme alimentaire mondial. Au niveau villageois, l’association Ndiokhtor et l’OP Thiofane. Avantages multiples. Les paysans de la vallée ont pu reprendre la riziculture. Ils ont appris de nouvelles méthodes d’organisation et de nouvelles techniques agricoles. Avec cet appui du PAPIL et du PAM, et avec l’encadrement du service des eaux et forêts, les populations sont parvenues à reboiser des zones mises en défens. A toutes ces activités, viennent s’ajouter les travaux traditionnels de production de sel. Mais, cette fois, il s’agit de sel iodé.

Aïssatou Faye, Trésorière de l’organisation Ndioktor (à gauche) et Ndiaye Ngom, présidente du groupement des productrices de sel iodé de Fayil.
Aïssatou Faye, Trésorière de l’organisation Ndioktor (à gauche) et Ndiaye Ngom, présidente du groupement des productrices de sel iodé de Fayil. RFI/Sayouba Traoré

Invités :
- Mamadou Lamine Konté, chargé du Développement rural au sous-bureau du Programme alimentaire Mondial de Kaolack.
- Ngor Sarr, président de l’association Ndiokhtor.
- Aïssatou Faye, trésorière de l’organisation Ndiokhtor.
- Ndiaye Ngom, présidente du groupement des productrices de sel iodé de Fayil.
- Baboucar Nyiang, animateur du PAPIL dans la zone de Fatick.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail