Accéder au contenu principal
Le coq chante

Le Réseau des Femmes Artisanes au Mali

Audio 26:31
Samassékou Oumou Maradou, couturière, productrice d’encens à Badalabougou.
Samassékou Oumou Maradou, couturière, productrice d’encens à Badalabougou. © RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
29 mn

Au Mali, le secteur de l’artisanat est très important dans l’économie nationale. Aujourd’hui, le secteur de l’artisanat est structuré de façon pyramidale de la base au sommet : les Associations de base (associations, GIE et coopératives), les Unions d’artisans de cercle, les Coordinations Régionales, la FNAM qui s’étend aujourd’hui à 171 corps de métiers, 953 associations, représentant plus de 46 000 artisans ; les Chambres de Métiers consulaires, les Conférences Régionales, et au sommet l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali.

Publicité

Cela dit, l’artisanat au Mali est majoritairement l’affaire des femmes. Il se trouve que ces femmes ont des problèmes spécifiques. Elles représentent 58% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté, et 70% de ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté. Il faut ajouter les pesanteurs sociologiques. En effet, c’est la femme qui assume traditionnellement la gestion quotidienne des affaires domestiques. Ses compétences sont multiples : elle est à la fois ménagère au logis, paysanne au champ, vendeuse dans la rue ou au marché, artisane à l'atelier de poterie. Il fallait une structure spécifique à ces femmes artisanes. Et c’est à Paris que germera l’idée d’un Réseau des Femmes Artisanes au Mali. Et elles ont bénéficié de l’appui du Haut Conseil des Maliens de France.

Centre d’apprentissage de coiffure et esthétique de Debé Diarra à Korofina.
Centre d’apprentissage de coiffure et esthétique de Debé Diarra à Korofina. © RFI/Sayouba Traoré

Invités :
- Sow Nana Touré, secrétaire générale du Réseau des Femmes Artisanes au Mali.
- Diallo Mariam Traoré, présidente de cette coopérative multifonctionnelle de transformatrices de denrées alimentaires de la commune 3
- Samassékou Oumou Maradou, couturière, productrice d’encens à Badalabougou.
- Assétou Bologo dite Tétou,promotrice de l’entreprise de bijouterie Tamacali à Korofina
- Debé Diarra tient un centre d’apprentissage de coiffure et d'esthétique à Korofina.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.