Accéder au contenu principal
Le coq chante

La restauration de la mangrove à Tobor au Sénégal

Audio 26:31
Williams Diadhiou, président du collectif de Tobor pour le développement.
Williams Diadhiou, président du collectif de Tobor pour le développement. © RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
29 mn

La mangrove est un élément central de l’écosystème. D’abord, les mangroves sont de véritables nurseries pour un grand nombre d'espèces. Espèces animales qui jouent un rôle primordial dans l'alimentation des populations : poissons, crevettes et langoustes. Sur le plan agricole, les mangroves génèrent un milieu très fertile. Pour les populations des villages, la dégradation d’un tel milieu est une catastrophe. Or, dans certaines zones de la façade maritime du Sénégal, cette mangrove est fortement dégradée. A Tobor, dans la communauté rurale de Niamone, les paysans se sont mobilisés pour restaurer cet écosystème vital.

Publicité

Une action qui a été possible grâce à l’intervention de plusieurs partenaires : le collectif villageois de Tobor pour le développement, le Programme Alimentaire Mondial et le Projet d’Appui au Développement Rural en Casamance ou PADERCA. Résultat de tous ces efforts, ça commence à aller mieux !

Invités :
- Williams Diadhiou, président du collectif de Tobor pour le développement
- Jean-Baptiste Bigirimana, chef du sous-bureau du PAM, chargé de programme à Ziguinchor
- Mariama Diedhiou, mère de famille dans le quartier Hariala de Tobor.

Cliquez sur l'image.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.