Accéder au contenu principal
Le coq chante

La lutte contre la malnutrition, dans la communauté rurale de Bagadadji, au Sénégal

Audio 26:30
Entretien avec Indétou Baagré, mère d’une fillette malnutrie à  Bagadadji.
Entretien avec Indétou Baagré, mère d’une fillette malnutrie à Bagadadji. © PAM Ziguinchor/Jean-Baptiste Bigirimana
Par : Sayouba Traoré
29 mn

Comme tous les pays du Sahel, au Sénégal, la malnutrition accable les familles dans les villages. Une étude révèle qu’au Sénégal, trois départements ont atteint le seuil de crise nutritionnelle. Il s’agit de Podor, Ranénou et Kanel. Ces localités présentent une prévalence de malnutrition aiguë globale qui atteint 15 à 20%. La zone centre également n’est pas épargnée, avec des taux de prévalence qui dépassent les 14%.Bien évidemment, le gouvernement et ses partenaires ont déployé des efforts. Résultat, ce taux de malnutrition au Sénégal qui se situait à 22 % en 1993, est aujourd’hui aux alentours de 16 %, qui constitue le taux le plus faible des pays de la sous-région. 

Publicité

Malgré les efforts déployés dans le cadre de la lutte, il existe quelques zones précaires. Dans le département de Kolda, 13,3 % des enfants de 0 à 2 ans sont maigres, 7,5 % souffrent de l'émaciation sévère et 8,9 % d'émaciation modérée, 16,4 % du retard de croissance. Dans la communauté rurale de Bagadadji, dans la sous-préfecture de Dabo, le district sanitaire de Kolda, le Programme Alimentaire Mondial, et l’ONG World Vision, interviennent dans la lutte contre cette malnutrition. La modalité de lutte anti-malnutrition choisie ici, c’est ce que les spécialistes appellent alimentation complémentaire ciblée.

Invités :
- Crepin Logonou, responsable du Programme de développement à World Vision Sénégal, basé à Vélingara
- Massiré Touré, président du Conseil rural de Bagadadji
- Madame Astou Dieng Diop, infirmière, chef de poste de santé de Bagadadji
- Indétou Baagré, mère d’une fillette malnutrie à Bagadadji.
 

Indétou Baagré, mère d’une fillette malnutrie à  Bagadadji.
Indétou Baagré, mère d’une fillette malnutrie à Bagadadji. © PAM Ziguinchor/Jean-Baptiste Bigirimana
Massiré Touré, président du Conseil rural de Bagadadji.
Massiré Touré, président du Conseil rural de Bagadadji. © PAM Ziguinchor/Jean-Baptiste Bigirimana

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.