Reportage international

Tortures policières en Inde

Audio 02:30
En Inde, plus de 130 personnes meurent chaque année lors des gardes à vue.
En Inde, plus de 130 personnes meurent chaque année lors des gardes à vue. Sébastien Farcis/RFI

Le 15 juin dernier, dans la région du Pendjab, au nord de l'Inde, 21 étudiants originaires du Congo Kinshasa qui cherchaient à porter plainte auprès de la police ont été arrêtés, mis en prison et violemment battus par des policiers. L'un des étudiants a même dû être envoyé à l'hôpital suite à une blessure à la tête. Ce n'est qu'après une intense pression diplomatique que les étudiants ont été relâchés sous caution, mais les charges n'ont pas été abandonnées. Cet exemple illustre à quel point la torture policière est répandue en Inde : selon les chiffres officiels, plus de 130 personnes meurent chaque année lors des gardes à vue. Des crimes largement impunis, car le pays n'a pas adopté de loi contre la torture, et il est l'un des seuls grands Etats à ne pas avoir ratifié la convention de l'ONU contre la torture.