Allô Bruxelles

Nathalie Griesbeck, eurodéputé française du groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, membre de la commission libertés civiles au Parlement européen

Audio 02:36
Conférence de presse de présentation du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité. Troels Oerting (à droite) en est le responsable.
Conférence de presse de présentation du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité. Troels Oerting (à droite) en est le responsable. Photo: Union européenne, 2013

La criminalité informatique fait, chaque jour, près d'un million de victimes. Les auteurs de ces attaques restaient souvent impunis jusqu'à présent. Avec le vote du Parlement européen aujourd'hui à Strasbourg, les cybercriminels risquent désormais une peine de prison pouvant aller jusqu'à cinq ans. Ces attaques sur l'internet vont de l'usurpation d'identité à l'escroquerie liée aux cartes de crédit en passant par l'exploitation sexuelle des enfants et les attaques contre des infrastructures, telles que des centrales nucléaires, des réseaux de transport et gouvernementaux. Notre invitée, Nathalie Griesbeck, eurodéputé française du groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, membre de la commission libertés civiles au Parlement européen, nous en parle.