Aujourd'hui l'économie

Les Français plébiscitent leboncoin.fr

Audio 03:34

L’été, c’est la période des vacances. Où trouver une location sympa ou bien un refuge pour son animal de compagnie ? Sur le leboncoin.fr, le numéro un français des petites annonces sur internet. Un succès en passe de devenir un phénomène sur la Toile.

Publicité

Leboncoin, c’est peu, comme l'ancienne Samaritaine, on y trouve de tout. A toute heure. Et pour pas très cher. Une location de vacances, mais également des chaussures de marque, un chat, un professeur d’espagnol, une voiture, un bien immobilier et bientôt un mari. C’est également sur leboncoin.fr qu’une station de sports d’hiver a été mise en vente en Auvergne, ou que la gendarmerie de Bastia, en Corse, publie ses offres d’emplois pour des postes de secrétaire ou de mécanicien.

Leboncoin est, aujourd’hui, le troisième site le plus consulté en France, derrière Google et Facebook. Chaque mois, plus de 17 millions de visiteurs viennent y faire un tour. Chaque jour, plus de trois millions de Français cliquent sur la carte de France. Et près de 500 000 petites annonces y sont déposées quotidiennement.

Propriété d’un groupe de médias norvégien

Ce site est, en fait, une version d’un site suédois très populaire, Blocket, créé à la fin des années 1990. Il appartient aujourd’hui au groupe de médias norvégien Schibsted. Un concept qui a fait des petits, partout dans le monde. On en compte dix-sept en Europe, au Brésil, en Inde, aux Philippines ou en Malaisie. Mais à l’opposé de son concurrent, le site de ventes aux enchères eBay, très centralisé, pour le Leboncoin, chaque pays a une filiale.

La crise y est pour beaucoup dans ce succès. Pour dépenser moins, les Français se ruent sur les vides greniers, les ventes paroissiales et les sites de troc. Leboncoin, c’est un vide grenier électronique, qui permet de vendre de particulier à particulier, sans intermédiaires.

Un site rentable avec des services gratuits

Autres avantages : sa gratuité et sa simplicité. Pas d’inscription, une navigation minimale sur une carte. L’internaute clique sur la ville de son choix, et voit les annonces défiler. Ensuite, il suffit de cliquer sur une annonce pour obtenir l’adresse électronique ou le téléphone du particulier qui vend. Sur ce site, pas d’enchères, les prix sont fixés une fois pour toutes. Seul bémol, les transactions ne sont pas garanties, aux acheteurs de faire attention.

Et à l’heure où tout est payant, leboncoin.fr continue de proposer des services gratuits. Le vendeur n’a rien à débourser pour son annonce, contrairement à ses concurrents qui facturent des frais. Un site gratuit pour ses utilisateurs, mais qui gagne de l’argent. Entre 2007 et 2012, son chiffre d’affaires a explosé pour s’établir à une centaine de millions d’euros. Grâce à la publicité en ligne. Leboncoin vend des espaces aux grandes marques mais surtout aux entreprises locales. Pour compléter ses revenus, le site propose aussi toute une série de services payants pour les particuliers qui veulent améliorer la visibilité de leur annonce.

Pour la directrice du Fonds monétaire international, le pire de la crise semble passé en Europe de l’Est

En visite à Bucarest, Christine Lagarde, a loué le « courage » des pays d'Europe de l'Est face à la crise. Seulement deux pays devraient être en récession, en 2013, la Croatie et la Slovénie, contre huit l'année dernière.

En mai, la zone euro a enregistré un excédent commercial de 15 milliards d’euros

Selon Eurostat, les exportations de la zone euro vers le reste du monde ont reculé de 2,3% en mai par rapport à avril, tandis que les importations ont baissé de 2,2%. Signe que l'économie de la région est toujours en contraction.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail