Reportage Afrique

La réinsertion des enfants-soldats en RCA

Audio 02:10
Des enfants jouant aux cartes à l'ONG COOPI, à Bangui, le 22 juillet 2013.
Des enfants jouant aux cartes à l'ONG COOPI, à Bangui, le 22 juillet 2013. AFP/Xavier Bourgois

La République centrafricaine a connu en mars un nouvel épisode politique violent avec le renversement du président François Bozizé par la coalition de rebelles de la Seleka.Lors de ce conflit, durant lequel les exactions se sont multipliées, de nombreux enfants, recrutés de force ou enrôlés pour protéger leur communauté, ont été impliqués. Des enfants-soldats, ou plutôt « enfants associés aux groupes armés », comme préfèrent indiquer les humanitaires, dont on ne peut chiffrer le nombre, mais qui, sous l’effet de la drogue, participent aux combats avec autant de brutalité que les adultes. Aujourd’hui, l’ONG italienne COOPI dirige un programme de réinsertion qui a déjà accueilli 150 mineurs, une majorité de garçons, mais aussi quelques jeunes filles qui servaient d’esclaves sexuels. Objectif : leur redonner foi en la vie et leur offrir des perspectives d’avenir.