Accéder au contenu principal
Reportage international

Crise syrienne: calme trompeur au Sud-Liban

Audio 02:31
Un soldat de la Finul à la frontière d'Adaisseh, au sud du Liban.
Un soldat de la Finul à la frontière d'Adaisseh, au sud du Liban. Reuters

Ce pourrait être l’une des conséquences des frappes aériennes américaines contre la Syrie si elles devaient avoir lieu : assister à une reprise du conflit entre le Hezbollah libanais et Israël pour la première fois depuis la guerre de 2006. Pourtant, le long de la Ligne Bleue, la ligne de démarcation tracée en 2000 entre Israël et le Liban, tout semble calme. Et la Finul, la Force intérimaire des Nations unies chargée de surveiller la zone, assure n’avoir pris aucune mesure particulière pour faire face à une éventuelle crise dans la région. Nos envoyés spéciaux Daniel Vallot et Richard Riffonneau ont suivi une patrouille de casques bleus ghanéens le long de cette frontière qui pourrait s’embraser à tout moment en cas de conflit régional.  

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.