Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Mathias Dzon, opposant congolais, président de l’Union patriotique pour le renouveau national (UPRN)

Audio 05:17
Photo prise à Brazzaville après les explosions du dépôt de munitions de Mpila.
Photo prise à Brazzaville après les explosions du dépôt de munitions de Mpila. AFP/GUY GERVAIS KITINA

« Je crois que c’est le verdict que l’on n’attendait pas [dans le procès de l'explosion de Mpila de 2012]. Parce qu’en réalité, ce verdict ne correspond pas à la vérité que les Congolais recherchaient. Nous avons toujours dit que dans ce procès, ce sont des boucs émissaires qui ont été arrêtés, mis en prison et la vérité n’a pas triomphé. Ce que les Congolais auraient voulu savoir c’est qui a mis le feu aux armes de Mpila... »

Publicité

Le verdict dans le procès de la poudrière de Mpila, le rebondissement dans « l’affaire du Beach », la prestation payante de l’homme politique français Jean-François Copé à Brazzaville. Autant de sujets sur lesquels s’exprime l’opposant congolais Mathias Dzon. De passage à Paris, le président de l’Union patriotique pour le renouveau national (UPRN), répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.