Reportage international

Liban: le musée du Hezbollah, à Mlita

Audio 02:38
Une gigantesque œuvre d’art autour de laquelle les visiteurs peuvent circuler. Une sculpture faite de chars israéliens détruits, pris dans du béton.
Une gigantesque œuvre d’art autour de laquelle les visiteurs peuvent circuler. Une sculpture faite de chars israéliens détruits, pris dans du béton. Sonia Rolley/RFI

Au Liban, le Hezbollah est presque devenu une institution. Une position forte qu’il occupe depuis la fin de l’occupation israélienne en 2000. Ce groupe armé islamiste considéré comme terroriste par les Etats-Unis et par l’Union européenne, contrôle un quartier de Beyrouth, la capitale, et une grande partie du sud du pays. C’est un mouvement honni par certains Libanais et adoré par d’autres. Le 25 mai 2010, dix ans jour pour jour après le retrait des troupes israéliennes, le musée a ouvert ses portes. Un musée, financé par le mouvement islamiste, qui raconte les 25 années de lutte du Hezbollah contre Israël.