Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Ethiopie: les hyènes de Harar que l’on peut nourrir à la tombée de la nuit

Audio 02:20
Harar en Ethiopie, la tradition se perpétue de génération en génération, les hommes nourrissent les hyènes avec de la viande, juste après le coucher du soleil.
Harar en Ethiopie, la tradition se perpétue de génération en génération, les hommes nourrissent les hyènes avec de la viande, juste après le coucher du soleil. François-Olivier Dommergues/Flickr Vision/Getty Images
Par : Grégoire Pourtier
4 mn

A l’extrême ouest de l’Ethiopie, Harar est l’une des plus belles villes du pays, qui avait notamment séduit le poète Arthur Rimbaud. Mais après s’être promené dans le labyrinthe de ruelles colorées, à la tombée de la nuit, les touristes actuels se rendent bien souvent à l’extérieur de la vieille-ville fortifiée.Car là, se déroule une attraction unique au monde : une demi-douzaine de hyènes viennent se faire nourrir, et les visiteurs peuvent même s’approcher et leur donner directement à manger.Alors que ces carnivores effrayants font bien des ravages dans le reste du pays et sont impossibles à dresser, ils font partie de la tradition religieuse d’Harar, qui en a fait un symbole lucratif.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.