Accents d'Europe

Danemark : le minaret de la discorde

Audio 19:30
La nouvelle Grande mosquée de Copenhague, coiffée de son dôme, et le centre culturel flambant neuf.
La nouvelle Grande mosquée de Copenhague, coiffée de son dôme, et le centre culturel flambant neuf. © RFI/Laurent Berthault

C’est un minaret qui a provoqué bien des débats au Danemark. Le nouvel édifice, le premier jamais construit dans le pays, surplombe de ses 22 mètres une mosquée en construction à Copenhague, un immense complexe religieux et culturel, financé à hauteur de 20 millions d’euros par un ancien émir du Qatar.

Publicité

Coincé entre un garde-meubles et un concessionnaire de voitures, le minaret de 22 mètres répond aux critères d’esthétique danois. Un monument hautement symbolique dans lequel il n’est pas possible d’entrer.
Coincé entre un garde-meubles et un concessionnaire de voitures, le minaret de 22 mètres répond aux critères d’esthétique danois. Un monument hautement symbolique dans lequel il n’est pas possible d’entrer. © RFI/Laurent Berthault

Dans un pays où l’islamophobie est entretenue par l’extrême droite et certains élus de droite, ce minaret a concentré la polémique. Laurent Berthault s’est rendu sur le chantier de cette mosquée en périphérie de Copenhague.

Des artisans marocains réalisent la décoration intérieure de la mosquée, selon la technique ancestrale de la sculpture sur plâtre.
Des artisans marocains réalisent la décoration intérieure de la mosquée, selon la technique ancestrale de la sculpture sur plâtre. © RFI/Laurent Berthault

Le portrait de Can Cavusoglu, un homosexuel turc en campagne pour devenir le premier maire gay de Turquie. Anne Andlauer.

La chronique Jeunes avec Eve Minault qui revient aujourd’hui sur un web documentaire « No es una crisis », en ligne depuis une semaine. Deux jeunes journalistes français - Fabien Benoit et Julien Malassigné - ont filmé, pendant 2 ans, l’évolution du mouvement du 15M, né dans la rue, au printemps 2011, dans plusieurs villes espagnoles…
Le lien : http://www.noesunacrisis.com

Manque de crèches et pénurie de places dans les écoles maternelles : difficile pour les parents tchèques de trouver des solutions pour faire garder leurs enfants. D’où le succès de structures parallèles privées à Prague et dans le reste. Exemple avec le «baby-office» (garderie en bas des bureaux) qui a d'autant plus de succès qu'il a obtenu une subvention européenne qui permet aux parents de tester la formule par des dizaines d'heures gratuites. Reportage à Prague, Alexis Rosenzweig.

Sortir une nuit au musée avec son sac de couchage. C’est possible au British Museum et dans de nombreux autres lieux au Royaume-Uni. Marie Billon.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail