Invité Afrique

Pierre-Antoine Balu, conseiller de PwC pour l’Afrique francophone

Audio 05:35
Pierre-Antoine Balu.
Pierre-Antoine Balu. Source : www.youtube.com/

« Tout d’abord, je pense que les chefs d’entreprises africains ont fait un constat : c’est que les fondamentaux en terme de croissance sont là, puisque la population va être multipliée par deux d’ici 2050. Vous avez l’émergence d’une classe moyenne, vous avez un phénomène d’urbanisation, des gens qui consomment de plus en plus. »

Publicité

Sur la croissance en Afrique, on entend souvent le point de vue des économistes des institutions internationales. Moins celui des chefs d’entreprise africains eux-mêmes. Le cabinet de conseil et d’expertise comptable PwC a interrogé près de 300 patrons de 19 pays africains. De cette étude, il ressort que 91% des dirigeants africains d'entreprises sont confiants dans l’avenir, contre 81% dans le reste du monde. Mais au-delà de ce bel optimisme, il y a de quand même de gros soucis. Pierre-Antoine Balu est conseiller de PwC pour l’Afrique francophone. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail