Invité Afrique

Zéphirin Diabré, leader de l'opposition burkinabè, président de l'Union pour le progrès et le changement (UPC)

Audio 05:21
Zéphirin Diabré, président de l'UPC, l'Union pour le progrès et le changement au Burkina Faso.
Zéphirin Diabré, président de l'UPC, l'Union pour le progrès et le changement au Burkina Faso. Fan club de Zéphirin Diabré/Facebook

«Notre position au sein de l'opposition burkinabè est claire : la Constitution dans ses dispositions actuelles, qui sont pertinentes, établit que le président Blaise Compaoré n'est pas en mesure d'être candidat en 2015 à l'élection présidentielle. Nous nous en tenons à cela.»

Publicité

Au Burkina Faso, la grande question est de savoir si Blaise Compaoré va modifier ou non la Constitution afin de pouvoir se représenter en 2015.

Il y a un mois, le 25 septembre, vous avez pu l'entendre sur RFI. «Vais-je me présenter ou pas en 2015 ? Aujourd'hui, je ne me pose pas cette question», a déclaré le président burkinabè.

Réaction aujourd'hui du chef de file de l'opposition burkinabè. Zéphirin Diabré préside l'UPC, l'Union pour le progrès et le changement. De passage à Paris, l'ancien «Monsieur Afrique» du groupe nucléaire français Areva répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail