Invité Afrique

Pierre Sendé, député et patron de la polyclinique Sendé de Yaoundé

Audio 05:09
Pierre Sendé.
Pierre Sendé. Photo : Pierre Sendé

« Pour l’UPC, la bataille a été bien rude en raison des mauvaises habitudes de nos concurrents sur le terrain. […] Ils ont essayé de frauder par l’achat des consciences des votants. Mais les votants ne se sont pas laissé prendre parce qu’ils connaissent leur stratagème. Et il consiste à obtenir des chantiers publics. Nos concurrents ont été pour la plupart des entrepreneurs… »

Publicité

Au Cameroun, le médecin gynécologue Pierre Sendé, 70 ans, est l’une des grandes figures de la nouvelle Assemblée nationale, issue des législatives du 30 septembre. Son beau-père n’est autre que Ruben Um Nyobè, le héros de la lutte pour l’indépendance. Et aujourd’hui, il est l’un des trois membres de l’UPC, l’Union des populations du Cameroun, qui font leur entrée à la Chambre. Mais où vont siéger les députés de ce parti historique ? Avec la majorité ou l’opposition ? Le patron de la polyclinique Sendé de Yaoundé répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail