Reportage international

Un nouveau vice-ministère pour le «Bonheur suprême du peuple» vénézuélien

Audio 02:29
Le président Nicolas Maduro a surpris tout le monde en annonçant la création d’un vice-ministère pour le« Bonheur suprême du peuple».
Le président Nicolas Maduro a surpris tout le monde en annonçant la création d’un vice-ministère pour le« Bonheur suprême du peuple». REUTERS/Jorge Silva

Par Julien Gonzalez« Guerre économique », « sabotage », « inflation » et « pénurie » sont sur toutes les bouches des Vénézuéliens en ce moment. A peine plus d’un mois avant les élections municipales, le président Nicolas Maduro a surpris tout le monde en annonçant la création d’un vice-ministère pour le « Bonheur suprême du peuple ». Une annonce qui rappelle notamment la courte existence d’un ministère du Temps libre en France sous François Mitterrand.L’enjeu énoncé par le mandataire vénézuélien : réarticuler les missions, ces fameux programmes sociaux mis en place grâce à la manne pétrolière et symbole de la révolution bolivarienne d’Hugo Chavez.Le vice-ministère existe depuis moins de dix jours et a déjà trouvé son nouveau chef. Rafael Rios, le trésorier du système de Sécurité sociale du pays devra, selon Nicolas Maduro, « élever les missions au Ciel ». Un discours à la recherche de la félicité et du bien-être qui peine à convaincre les Vénézuéliens.