Chronique des matières premières

Vers un déficit de plomb et de zinc

Audio 01:43
Echantillons de zinc et de plomb de la mine Perilya, à Broken Hill, en Australie.
Echantillons de zinc et de plomb de la mine Perilya, à Broken Hill, en Australie. Getty Images/Photolibrary/Milton Wordley

Le plomb et le zinc vont bientôt manquer, leurs prix sont à la hausse, une tendance de fond qui fait exception parmi les métaux.

Publicité

 

De l'aluminium au cuivre, les cours de pratiquement tous les métaux se traînent depuis le début de l'année, écrasés par une offre qui manque de débouchés. Mais deux métaux voient leur cours se redresser : il s'agit du plomb et du zinc qui vont manquer dans les mois qui viennent.

Et ce, à très court terme déjà pour le plomb : les ressources proviennent à 70 % du recyclage des batteries or le renouvellement des automobiles est moins fréquent dans les pays occidentaux, du fait de la crise : on manque de plomb à recycler.
Parallèlement, la production de plomb primaire se tarit. L'Italie et le Pérou ne compenseront pas la fermeture de la dernière fonderie de plomb des Etats-Unis.

Le zinc, lui, risque de manquer à plus longue échéance. Et c'est la production minière qui s'essoufle : elle va décliner de 10 % dans les trois ans qui viennent, avec la fermeture des plus vieilles mines de zinc, en Australie, en Irlande, en Afrique du Sud ou en Pologne. Or la demande va progresser sans cesse. Le zinc sert à galvaniser l'acier, et la Chine est en train d'accroître la qualité de ses aciers pour rejoindre le standard international. L'automobile chinoise consomme de plus en plus de zinc, mais ses gratte-ciel et ses ponts également.

Les groupes miniers prospectent à tout va pour développer de nouvelles mines de zinc. Le groupe chinois China Non Ferrous lorgne les richissimes gisements de la province bouriate, en Russie. Et avec le Suisse Glencore Xstrata, leader mondial du zinc, le Chinois convoite aussi le zinc du Groenland.

En attendant, un projet de Glencore Xstrata se concrétise en Afrique de l'Ouest : la mine de Perkoa est entrée en production cette année, faisant du Burkina Faso un nouveau pays producteur de zinc, bienvenu dans ce contexte de raréfaction de l'offre mondiale. La première cargaison de zinc burkinabé a rejoint le port ivoirien d'Abidjan il y a quelques jours.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail