Grand reportage

Après le retrait de l’OTAN, que vont devenir les classes moyennes afghanes? (rediffusion)

Audio 19:31
Hôpital pédiatrique français à Kaboul.
Hôpital pédiatrique français à Kaboul. AFP/Bay ISMOYO

On dit souvent que le développement d'une classe moyenne dans un pays est le signe de sa bonne santé économique. En Afghanistan au lendemain de la chute du régime des Taliban en 2001, cette frange de la population avait complètement disparu. 12 ans plus tard, le pays voit son PIB augmenter de plus de 10% chaque année. Les Afghans de la classe moyenne seraient 4 millions aujourd'hui, soit 15% de la population. Ils sont jeunes, diplômés, parlent au moins une langue étrangère, et travaillent bien souvent avec la communauté internationale. Mais avec le retrait des armées de l'Otan prévu l'an prochain, et la réduction des budgets de l'aide étrangère, que vont devenir les classes moyennes afghanes? C'est la question et le Grand reportage du correspondant de RFI à Kaboul, Nicolas Ropert. (Rediffusion du 17 septembre 2013).