Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Au Danemark, des huiles de cuisine remplacent le carburant

Audio 19:29
Siamak Elmi qui récupère les huiles de cuisine pour en faire du biogaz ou du carburant, ici avec Laurent Berthault.
Siamak Elmi qui récupère les huiles de cuisine pour en faire du biogaz ou du carburant, ici avec Laurent Berthault. © Sung Shim Courier
Par : Catherine Rolland
22 mn

Alors que la conférence sur le réchauffement climatique se poursuit à Varsovie, des initiatives européennes permettent déjà de réfléchir à l’après pétrole, par exemple en transformant les huiles de cuisson en carburant pour les voitures ou en biogaz pour les centrales électriques. Plusieurs entreprises ont investi le créneau. Le reportage de Laurent Berthault commence dans l’arrière-cour d’un restaurant de Copenhague.

Publicité

Et certains pourraient bien s’inspirer de ce type de recyclage : pollution aux hydrocarbures, intoxications des habitants aux métaux lourds, des substances toxiques ou radioactives : c’est le sombre palmarès de Green Cross et Blacksmith Institute, deux ONG et cela n’a vraiment rien du hit-parade pour magazines de tourisme. Y figurent 3 villes africaines, 3 Asiatiques, 1 Argentine… L’Europe de l’Est s’illustre tristement avec Tchernobyl en Ukraine, mais aussi deux villes russes moins connues, Dzerjinsk et Norils. Madeleine Leroyer.

Ils réceptionnent, traitent et stockent une partie des milliards de données informatiques que produit Internet. Les centres de données, les data center sont devenus indispensables avec la croissance effrénée des technologies de l'information. Mais, ce sont aussi de très gros consommateurs d’énergie. Il en faut effectivement pour refroidir les salles où ronronnent des milliers de serveurs. Et ce sont les pays nordiques qui attirent ces nouvelles usines. Des pays très connectés, froids et en avance dans l’exploitation des énergies renouvelables. C’est le cas de la Finlande. A Helsinki, un centre de données réutilise la chaleur qu'il produit. Il se trouve dans un lieu très, très surprenant. Pauline Curtet.

Le portrait du cyber moine Sava Janjic. Rencontre dans un monastère serbe orthodoxe au Kosovo. Sophie Guesné.

Le choix musical de Vincent Théval : le collectif norvégien Kakkmaddafakka avec leur titre «Young».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.