Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Vincent Foucher, analyste de l'International Crisis Group

Audio 05:19
Vincent Foucher
Vincent Foucher cean.sciencespobordeaux.fr

«La présence de l'opposition au sein de cette Assemblée est une bonne chose. Elle a quand même un nombre important de parlementaires ; il faut espérer que l'opposition va se saisir de cet espace parlementaire pour jouer pleinement son rôle et arriver à construire un système consensuel.»

Publicité

La Guinée a désormais une assemblée nationale élue. Vendredi dernier la Cour suprême a vidé le contentieux électoral, rejetant les recours déposés par les partis. Pour la première fois depuis six ans, la nation dispose d'une assemblée nationale légitime.

C'est donc la fin d'une longue transition ouverte un an avant la mort du président Lansana Conté. Mais ce scrutin, contesté par l'opposition ne risque-t-il pas d'ouvrir une nouvelle ère de défiance entre l'opposition et la majorité ?

Olivier Rogez a posé la question à Vincent Foucher, analyste de l'International Crisis Group, spécialiste de l'Afrique occidentale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.