Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Avis de grand froid sur la conférence de Varsovie

Audio 19:30
Des militants de Greenpeace lancent du charbon dans l'air, lors d'une manifestation devant le bâtiment du siège du ministère polonais de l'Economie, à Varsovie, le 18 novembre 2013.
Des militants de Greenpeace lancent du charbon dans l'air, lors d'une manifestation devant le bâtiment du siège du ministère polonais de l'Economie, à Varsovie, le 18 novembre 2013. REUTERS/Adam Stepien/Agencja Gazeta
Par : Frédérique Lebel
21 mn

Gros coup de chaud ou grand froid. En tout cas, la conférence sur le climat qui doit se terminer ce vendredi à Varsovie ne restera pas dans les annales. Signe d’un dialogue au point mort, les principales organisations non gouvernementales, comme wwwf ou Greenpeace ont préféré quitter la conférence dès jeudi, en signe de protestation. Bref, l’accord global, pour réduire le réchauffement à deux degrés, et préparer la conférence de Paris de 2015 est loin d’être sur les rails.

Publicité

Et pourtant, les signes alarmistes de réchauffement climatique ne manquent pas, comme la fonte de la banquise arctique dans le grand Nord.

Si Varsovie est un échec, c’est aussi parce que les égoïsmes nationaux priment sur l’intérêt global.

La Pologne, grosse consommatrice de charbon a bien du mal à laisser de la place à l’éolien. En Allemagne, les ambitions du gouvernement de réduire de 80% la consommation énergétique des habitations se heurte au manque de financement.

Sortir dans le musée du Dr Who à Cardiff, au Pays de Galles, un feuilleton culte de la télévision britannique qui fête ses 50 ans.

Notre chronique avec Teitur, un musicien des îles Feroe.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.