Accéder au contenu principal
Grand reportage

Dire non au mariage forcé. Le combat des femmes de l’Extrême-nord du Cameroun

Audio 19:31
Une marche blanche contre les violences faites aux femmes à Dakar, mardi 27 novembre 2012.
Une marche blanche contre les violences faites aux femmes à Dakar, mardi 27 novembre 2012. RFI/Carine Frenk

Ce lundi est décrété par les Nations unies «Journée Internationale pour l'Elimination de la violence contre les Femmes». Et parmi ces violences, il en est une particulièrement répandue dans l’Extrême-nord du Cameroun. Celle du mariage précoce et forcé. A peine sorties de l’enfance, des fillettes sont mariées de force par leurs familles avec des hommes souvent beaucoup plus âgés. D’autres subissent carrément des rapts au nom d’une tradition ancestrale. Toutes ces pratiques s’accompagnent, bien sûr, de graves conséquences pour leur santé physique et mentale, mais restent largement taboues dans cette région marginalisée, et encore très traditionnaliste du pays. Dans l’indifférence générale, des femmes s’organisent pour lutter contre ce fléau. Encadrées par un programme, le Service Civil pour la Paix, des ONG forment des mères et filles et tentent de changer les mentalités.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.