Invité Afrique

Docteur Bernard Pécoul, directeur de l'Initiative médicaments contre les maladies négligées (DNDi)

Audio 05:28
Docteur Bernard Pécoul, directeur de DNDi
Docteur Bernard Pécoul, directeur de DNDi © DNDi

« Les maladies négligées sont des maladies négligées économiquement puisqu'elles se représentent en dehors du marché pharmaceutique. A cause de cela, il n'y a pas d'investissement sur ces maladies. [...] Elles sont fréquentes et très graves : ce sont des maladies qui tuent mais qui ne bénéficient pas des progrès de la recherche et de la science ».

Publicité

Comment intéresser les laboratoires pharmaceutiques à des recherches sur le paludisme et les autres maladies tropicales, alors que les patients sont pauvres et qu'il n'y a aucun bénéfice à attendre ?

A priori, c'est une gageure. Et pourtant, depuis dix ans, DNDi, l'Initiative médicaments contre les maladies négligées, relève ce défi. Le docteur Pécoul a dirigé Médecins sans frontières. Aujourd'hui, il est à la tête de DNDi. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail