Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint des Nations unies, chargé des opérations de maintien de la paix

Audio 05:24
Hervé Ladsous.
Hervé Ladsous. Monusco

« Il y a une nécessité de francophonie parmi les casques bleus car plus de la moitié de nos effectifs sont déployés dans des pays francophones. (...) Quand on opère dans des pays où le français est prédominant, qu'on soit militaire, policier ou à fortiori spécialiste de tel ou tel volet des affaires civiles, je crois que l'interaction avec la population locale est nécessaire. »

Publicité

Des casques bleus francophones dans les pays francophones, c’est l’objectif de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Hier, mardi 14 janvier, à Paris, le secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf, a donc annoncé la création du Reffop, le Réseau d’expertise et de formation francophone pour les opérations de paix. A ses côtés se trouvait le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, le Français Hervé Ladsous. Au micro de Christophe Boisbouvier, le chef des casques bleus s’exprime aussi sur la Centrafrique, la République démocratique du Congo Kinshasa et la Côte d’Ivoire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.