Accéder au contenu principal
Tous les cinémas du monde

2. Interview de Dyana Gaye qui filme la constellation de l’exil dans «Des étoiles»

Audio 26:31
La cinéaste Dyana Gaye.
La cinéaste Dyana Gaye. © Marion Bartel

Abdoulaye, Sophie ou Thierno sont de jeunes Sénégalais d’une vingtaine d’années, membres d’une même famille. Ils vont à New York, Turin ou Dakar sans se croiser. La réalisatrice franco-sénégalaise Dyana Gaye, dont c’est le premier long métrage (en sélection au festival Premiers plans d’Anger) s’intéresse à ces personnages comme autant de planètes reliées entre elles. Dans ce film l’exil n’est pas vécu comme un arrachement forcément traumatisant, mais comme un voyage, un transport pour mieux trouver son identité.

Publicité

Affiche du film <i>Des étoiles</i>, de Dyana Gaya.
Affiche du film <i>Des étoiles</i>, de Dyana Gaya. © Haut et Court

Musique : Les étoiles de Melody Gardot

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.