Accéder au contenu principal
Grand reportage

L’exploitation des migrants népalais commence chez eux (rediffusion)

Audio 19:31
Des travailleurs népalais à Doha, au Qatar.
Des travailleurs népalais à Doha, au Qatar. Getty Images

1 700 Népalais quittent leur pays légalement chaque jour pour aller travailler à l'étranger. Mais, environ trois d'entre eux reviennent quotidiennement enfermés dans un cercueil. Le décès de ces migrants a alerté l'opinion publique occidentale, car les Népalais représentent l'une des premières nationalités à travailler sur les chantiers de construction des installations du Mondial de Football, qui se tiendront au Qatar en 2022. Et une enquête a révélé qu'un travailleur népalais mourait quasiment chaque jour cet été dans cet émirat. Les conditions de ce travail au Qatar sont extrêmement difficiles et préoccupantes, mais une autre raison de leur décès tient au manque de préparation dès leur départ : au Népal, les agences de recrutement exploitent et mentent à ces futurs migrants qui ignorent tout de ce qui les attend.(Rediffusion du 9 décembre 2013).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.