Accéder au contenu principal
Le coq chante

Le Collectif Savoie Mont-Blanc à Lanslebourg (rediffusion)

Audio 26:30
Bella avec son propriétaire, Stéphane Tourt.
Bella avec son propriétaire, Stéphane Tourt. RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
31 mn

Le Salon international de l’Agriculture de Paris vient d’ouvrir ses portes, et se tient jusqu’au 2 mars 2014. Avant même cette grand’messe, nous avons été parmi les premiers journalistes à découvrir la mascotte de ce salon 2014 à Lanslevillard, dans les Alpes françaises.(Rediffusion du 11 janvier 2014).

Publicité

Bella, c’est une vache du Gaec de l’Edelweiss de la race tarrine à Lanslebourg, qui a été sélectionnée comme mascotte du prochain Salon international de l’Agriculture de Paris, édition 2014. Ce qui est un grand honneur pour l’éleveur et pour toute la région. L’occasion d’une découverte de cette région française.
Nous sommes dans une zone d’agriculture de montagne. Couvrant une superficie totale de 111 000 ha, les territoires de Savoie Mont-Blanc disposent d’une formidable diversité de ressources et d’un domaine pastoral représentant 20 % de la surface des deux départements savoyards. Ici on vit principalement du tourisme, de l’élevage, d’une petite agriculture et de la viticulture.
Les exploitations agricoles en zone de montagne occupent 90 % des surfaces classées, dont 50 % en zone de très haute-montagne. Impossible d’étendre les superficies cultivées. Et il faut faire face à de nombreux handicaps naturels. Les exploitants ont donc choisi le pari de la qualité. D’où la création du Collectif Savoie Mont-Blanc qui regroupe la Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc, l’Association Marque Savoie, porte-parole des produits des Pays de Savoie, Savoie Mont-Blanc Tourisme, l’Association des 7 Fromages de Savoie et le Comité interprofessionnel des vins de Savoie.
La production laitière est donc le pilier central de l’agriculture dans cette région de montagne. En y incluant la valorisation viande, cela représente la moitié du chiffre d’affaires agricoles, totalisant 520 millions d’euros en 2012 par exemple.
Deux races savoyardes sont mondialement connues, la Tarentaise et l’Abondance. Chaque année, les 80 000 vaches laitières de Savoie produisent 340 millions de litres de lait. On comprend que tout le monde ici veille sur la qualité. De même, la sélection d’une vache pour le concours général du Salon international de l’agriculture de Paris obéit à un parcours qualité très précis.
Avec 2 200 ha de vignes et 600 exploitants, la viticulture représente 15 % de la production agricole de Savoie Mont-Blanc. La production s’élève à 130 000 hectolitres et représente chaque année 16 millions de bouteilles, ce qui fait un chiffre d’affaires estimé à 52 millions d’euros. Là également, on mise sur la qualité des produits, grâce à 20 cépages. Les acteurs de la filière viticole de Savoie ont mis en place depuis une dizaine d’années une structure interprofessionnelle, le CIVS ou Comité interprofessionnel des vins de Savoie.

Les invités :

- Patrice Jaquin, président de la Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc
- Dominique Rippe, technicien des races alpines réunies
- Pierre Viallet, président du Comité interprofessionnel des vins de Savoie.

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.