Invité Afrique

Pascal Canfin, ministre français chargé du Développement

Audio 05:10
Pascal Canfin: «il existe un risque de famine dans les prochains mois en Centrafrique».
Pascal Canfin: «il existe un risque de famine dans les prochains mois en Centrafrique». © Elysée

« Il y a objectivement une amélioration dans certains quartiers de Bangui. Il y a des marchés qui reprennent, des commerces qui ouvrent à nouveau. Le couvre-feu a été repoussé de 18 heures à 23 heures et en même temps, il y a une situation d’insécurité alimentaire qui s’aggrave. Il y a de plus en plus d’enfants qui ont des problèmes de sous-nutrition. Nous avons donc un véritable défi, qui est celui d’assurer la sécurité alimentaire en Centrafrique. […] Si nous ne parvenons pas à déployer dans tout le pays les semences qui arrivent à Bangui, je dois dire qu’il existe, oui, il existe un risque de famine dans les prochains mois en Centrafrique. »

Publicité

Pascal Canfin, ministre français chargé du Développement, est rentré hier, samedi 15 mars, de Bangui en Centrafrique. Une visite qu’il a effectué aux côtés du ministre allemand de la Coopération, Gerd Müller et du commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs. Ensemble, ils ont fait le point sur l’acheminement de l’aide humanitaire, trois mois et demi après le déclenchement de l’opération Sangaris. En janvier 2014, la communauté internationale avait promis de débloquer 500 millions de dollars pour aider les Centrafricains. Où en est-on ? Pascal Canfin est l’invité d’Anthony Lattier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail