Autour de la question

2. Pourquoi tant de diversité humaine ?

Audio 26:31
Chasseurs-cueilleurs nomades en Afrique Centrale
Chasseurs-cueilleurs nomades en Afrique Centrale (c) Paul Verdu

Nos invités du jour Lluis Quintana-Murci et Etienne Patin ( Unité génétique évolutive humaine de l'Institut Pasteur) et Paul Verdu ( éco-anthropologie, Muséum national d'histoire naturelle) s'interrogeront autour de la question suivante : "Pourquoi tant de diversité humaine ?"

Publicité

Grâce à une vaste étude génomique menée en Afrique centrale sur des populations de chasseurs-cueilleurs pygmées et de villageois agriculteurs, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec le Museum National d’Histoire Naturelle (France), l’université de Montréal (Québec) et l’université Lumière-Lyon 2 (France), remettent en cause l’impact de l’agriculture dans l’histoire néolithique africaine : elle ne serait en effet la cause directe ni du succès démographique des populations l’ayant adoptée, ni du fort brassage de ces dernières avec les populations pygmées...

→ Pour en savoir plus, voici le communiqué complet de l'Institut Pasteur ici

→ Un article du Parisien sur le génome des pygmées ici

Lluis Quintana Murci dirige depuis 2007 l’unité de génétique évolutive humaine associée au CNRS, à l’Institut Pasteur

Etienne Patin est biologiste à l'Institut Pasteur, à l'unité de génétique évolutive humaine

Paul Verdu est chercheur en éco-anthropologie et ethnobiologie

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail