Accéder au contenu principal
La marche du monde

1. Rwanda : Paroles de voisins

Audio 19:30
Joséphine Kampiré.
Joséphine Kampiré. © Hélène Dumas
21 mn

« Ils m’ont tuée et je ne suis pas morte », ce sont les mots terribles et poétiques de Joséphine Kampiré, rescapée du génocide des Tutsi perpétré au Rwanda, d’avril à juillet 1994. Sur la colline de Nyarurama, aux environs de Kigali, Joséphine Kampiré nous raconte ce qui s'est passé sur sa colline.

Publicité

Nous sommes assises à même le sol, sur la natte de sa modeste maison de terre. Joséphine survit, entourée par les tueurs de son mari, des voisins. Des paroles rares qui expriment toute la singularité du génocide des Tutsi au Rwanda, où un million de personnes ont été exterminées.

Invitée: l’historienne Hélène Dumas, auteure de « Le génocide au village » (Seuil).
Hélène Dumas a travaillé dix ans sur le génocide des Tutsi au Rwanda. Elle explique que le dernier génocide du XXème siècle a été soigneusement planifié par l’État. Les forces administratives et militaires rwandaises ont été mobilisées, mais aussi une large frange de la population civile. « C’est ainsi que sur les collines, le voisin est devenu le tueur ».

Réalisation: Cécile Pompéani.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.