Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

Le génocide de 1994 au Rwanda : comment écrire après ?

Audio 19:31
Boubacar Boris Diop fait partie de ceux qui ont écrit au sujet du génocide.
Boubacar Boris Diop fait partie de ceux qui ont écrit au sujet du génocide. DR
Par : Elikia M'Bokolo
21 mn

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 800 000 morts en 100 jours, du 7 avril à juillet 1994, assassinés parce qu’ils étaient presque tous des Tutsi. Comme dans les autres génocides du XXème siècle (celui des Arméniens en 1915 et celui des Juifs d’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale), la tragédie relève de l’indicible.Parallèlement aux travaux scientifiques, ce sont surtout les écrivains qui en parlent avec le plus de force : ils/elles sont Rwandais, (comme Scholastique Mukasonga, Gilbert Gatore), ou venus d’autres régions d’Afrique pour « écrire par devoir de mémoire », (comme Boubacar Boris Diop, Tierno Monenembo, Abdourahman Waberi, Koulsy Lamko). Avec Céline Gahungu, agrégée de l’Université, professeur de Lettres.→ Facebook des Murmures des collines : ici

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.