Accéder au contenu principal
Grand reportage

L’extrême-droite autrichienne : le poids de l’Histoire

Audio 19:31
Heinz-Christian Strache (d), leader du parti de l'extrême-droite autrichienne FPÖ et le député européen Andreas Mölzer (g) à Vienne, le 18 novembre 2013.
Heinz-Christian Strache (d), leader du parti de l'extrême-droite autrichienne FPÖ et le député européen Andreas Mölzer (g) à Vienne, le 18 novembre 2013. AFP/ALEXANDER KLEIN
Par : Tudor Tepeneag
21 mn

L'Autriche est un des pays de l'Union européenne où l'extrême-droite fait, depuis longtemps, un score à deux chiffres : 22% aux législatives de septembre 2013. Il y a plusieurs formations d'extrême-droite, mais la plus connue c'est le FPÖ, le Parti de la liberté d'Autriche.A plusieurs reprises, cette formation a fait partie de gouvernements de coalition. Le FPÖ est présidé depuis 2005 par Heinz-Christian Sträche, mais pendant longtemps le chef charismatique du mouvement a été Jörg Heider. C'est lui qui, à partir du milieu des années 1980, a poussé le parti vers des positions nationalistes et populistes, n'hésitant pas à relativiser et à réinterpréter le passé nazi de son pays. Aujourd'hui, le FPÖ surfe sur les sentiments anti-Union européenne et anti-immigrés de beaucoup d'Autrichiens.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.