Chronique des matières premières

L'Europe rouvre ses frontières aux oranges sud-africaines

Audio 01:45
La maladie de la «tache noire».
La maladie de la «tache noire». DR

Bruxelles lève son embargo sanitaire sur les agrumes d'Afrique du Sud.

Publicité

 

L'Afrique du Sud est soulagée, la saison des agrumes commence sous un jour favorable : l'Europe vient de leur ouvrir à nouveau ses frontières. L'Afrique du Sud exporte annuellement 600 000 tonnes d'oranges, de citrons et de mandarines vers l'Europe, quand s'amenuise la production en Europe du Sud et en Afrique du Nord. Les agrumes sud-africains sont la principale source de jus d'orange l'été en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France. Ce marché juteux pour l'Afrique du Sud, 1 milliard d'euros, était menacé par un embargo de Bruxelles. La Commission européenne avait décidé en novembre dernier, bizarrement à la fin de la saison des agrumes sud-africains, de stopper jusqu'à nouvel ordre les importations, parce qu'on avait découvert des traces de la « maladie des taches noires » à 35 reprises dans les cargaisons sud-africaines.

Ce champignon, sans incidence sur la santé humaine, peut contaminer d'autres agrumes, mais il n'a pas le caractère de gravité du « greening » qui dévaste les vergers de Floride, il n'a d'ailleurs jamais empêché l'Argentine d'exporter ses agrumes vers l'Europe ! La décision européenne reflétait plutôt les mauvaises relations entre l'Europe et l'Afrique du Sud. Menacer les oranges sud-africaines, c'était un moyen de pression idéal de Bruxelles sur Pretoria, alors que les négociations commerciales entre l'Europe et l'Afrique australe étaient au point mort. Quelques mois avant l'orange sud-africaine, c'est la frite européenne qui avait subi des mesures de rétorsion de la part de Pretoria. Depuis, le climat s'est apaisé : l'Afrique du Sud pourrait même voir ses quotas de sucre et de vin élargis par Bruxelles. Ce sont plutôt les producteurs européens d'agrumes, en Italie, en Espagne et en Grèce, qui sont mécontents aujourd'hui : pour éviter la propagation à leurs vergers, même très peu probable en cette saison, ils ont obtenu que l'Europe stoppe à nouveau les importations dès que cinq inspections auront montré la présence de taches noires sur les agrumes sud-africains.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail