Afrique économie

Mauritanie: «un pillage organisé» des ressources halieutiques

Audio 02:14
Depuis deux mois les pêcheurs artisanaux ne prennent plus la mer car il n’y a plus de poisson et la cohabitation est difficile avec les pêcheurs chinois.
Depuis deux mois les pêcheurs artisanaux ne prennent plus la mer car il n’y a plus de poisson et la cohabitation est difficile avec les pêcheurs chinois. Getty Images

La Mauritanie a inauguré le mois dernier une usine de transformation de poissons, à Nouadhibou, au nord de Nouakchott la capitale. Cette usine est le fruit d'un accord entre la Mauritanie et une compagnie chinoise de pêche, Poly-hondone Pelagic Fishery.Co. En échange d'un investissement de 100 millions de dollars, la société chinoise a obtenu un droit de pêche qui inquiète les ONG et pêcheurs locaux.