Accents d'Europe

La crise fait éclore la gauche radicale slovène

Audio 19:33
Luka Mesec, candidat de la Gauche unie.
Luka Mesec, candidat de la Gauche unie. © Facebook
Par : Catherine Rolland
22 mn

Comme de très nombreux Européens, les Slovènes voteront le 25 mai 2014 pour élire 8 eurodéputés. Les sondages prédisent un bon score aux candidats de droite et de centre droit, sur la liste du Parti Populaire Européen avec 18 à 22% des votes, suivis de loin par les candidats sociaux démocrates du PSE (10%). 

Publicité

Et pour la première fois depuis l’indépendance du pays, la gauche de la gauche présente elle aussi des candidats. Si elle a peu d’espoir d’obtenir un siège à Bruxelles, ce scrutin est l’occasion de tester son audience dans un pays en crise. Le reportage de Laurent Berthault.

Liens :
Solidarnost : http://solidarnost.si/
Gauche Unie : http://www.zdruzena-levica.si/
Tanja Fajon : http://www.tanja-fajon.si/

Vous pensiez les Scandinaves résolument Européens ? Détrompez-vous. Deux sondages récents ont révélé que la moitié d’entre eux préférerait une Union nordique plutôt que l'UE.
Selon le sondage TNS/Gallup commandé par les eurosceptiques EUDemocrats, les Finlandais, Suédois et Danois voteraient pour le renforcement de la coopération nordique, et la renégociation d’un accord commercial avec l’UE. Pour en parler avec Accents, Benoît Derrier à Stockholm.

Chronique MyEurop avec Daniel Vigneron. La montée du vote populiste aux élections européennes, selon des sondages alarmistes. Le point sur l’importance et les conséquences de cette vague nationaliste et anti-Union européenne.

Petro Porochenko, milliardaire ukrainien.
Petro Porochenko, milliardaire ukrainien. DR

Le 25 mai 2014, les Ukrainiens doivent se prononcer dans une présidentielle anticipée. Le contexte est explosif. Pas sûr que les pro-Russes laissent le scrutin se dérouler dans l’est du Pays. En attendant, 2 milliardaires, des ultranationalistes, des personnalités issues du mouvement de contestation de Maïdan, leurs ennemis pro-russes et une diva battent la campagne mais le grand favori, c’est d’ores et déjà le roi du chocolat Petro Porochenko –Accents avait déjà évoqué les chocolats Roshen boycottés par Moscou. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. Sébastien Gobert nous dresse le portrait de ce milliardaire.

Et un lien vers l’émission du 25 septembre 2013 :
http://www.rfi.fr/emission/20130925-ukraine-russie-guerre-chocolat-est-declaree/
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail