Autour de la question

1. Quelle est la meilleure façon de voter ? Emission en partenariat avec le CNRS et le Musée des Arts et Métiers (Rediffusion)

Audio 19:31
Démocratie, dictature ... et mathématiques.
Démocratie, dictature ... et mathématiques. © Matilde

Nos invités du jour le mathématicien Gérard Grancher et Jean-François Laslier (directeur de recherche du CNRS, Ecole d’Economie de Paris) s'interrogeront autour de la question suivante : «Quelle est la meilleure façon de voter ?»

Publicité

Emission en partenariat avec le CNRS et le Musée des Arts et Métiers, à l'occasion de la conférence intituléeDémocratie, dictature ...et mathématiques qui s'est tenue en novembre 2013, de 18h30 à 20h à l'Amphithéâtre Abbé Grégoire du Musées des Arts et Métiers de Paris.

Dans toutes les démocraties du monde, l’élection au suffrage universel fait l’unanimité. Mais il n’en va pas de même pour le choix du mode de scrutin qui change d’un pays à un autre et détermine fortement les résultats. Celui-ci apparaît comme un savant mélange où interviennent notamment l’histoire politique nationale, les besoins de représentativité, l’opinion des partis.
Le principe de décision en démocratie consiste à produire un consensus à partir de l'expression des opinions individuelles. Si de multiples procédures permettent d’y parvenir, en existe-t-il une qui répondre à des critères «raisonnables» de qualité ? Ces questions ont intrigué les mathématiciens. Du paradoxe de Condorcet au théorème de Black en passant par le théorème de Arrow, leurs réponses sont parfois déconcertantes.

L’observation de nos comportements face à l’urne révèle quant à elle une image nuancée de l’électeur, invalidant certaines théories et validant d’autres… En 2012, «Vote au pluriel», une expérience originale imaginée par des chercheurs, a permis aux internautes de voter virtuellement pour le président de la République française selon quatre modes de scrutin radicalement différents : vote uninominal à un tour, vote uninominal à deux tours, vote alternatif et vote par approbation. Dans quelle mesure le mode de scrutin influence-t-il nos choix d’électeurs ainsi que le résultat final ? Existe-t-il un système meilleur qu’un autre ? À défaut de pouvoir être un grand électeur, devenez un électeur éclairé !

Avec Gérard Grancher, Laboratoire de Mathématiques Raphaël Salem, CNRS/Université de Rouen et Jean-François Laslier, directeur de recherche au CNRS, École d’Economie de Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail