Invité du matin

Pierre Moscovici: «Il y a un déficit de résultats en Europe»

Audio 09:09
Pierre Moscovici.
Pierre Moscovici. RFI

Un sommet informel du Conseil européen s'est tenu à Bruxelles, hier, mardi 27 mai au soir. La France, l’Italie et la Grande-Bretagne ont appelé au changement. La croissance, l’emploi, la compétitivité doivent être les futures priorités, ont dit François Hollande, Matteo Renzi et David Cameron. Quelle réponse apporter à la très forte poussée des partis europhobes en Europe ? Frédéric Rivière reçoit Pierre Moscovici, député socialiste du Doubs et ancien ministre de l’Economie et des Finances.

Publicité

« Il faut vraiment que nous, les Européens, les dirigeants européens, les élites européennes, nous soyons capables de parler d’Europe, pas seulement deux semaines pendant une campagne électorale tous les cinq ans, mais d’en parler constamment. D’expliquer ce qu’est l’Europe et ce qu’elle n’est pas, ce dont elle est responsable et ce sont elle n’est pas responsable. De dire que l’Europe ne nous est pas extérieure, que l’Europe c’est aussi nous. Il y a aussi, c’est vrai, une attente de résultats, un déficit de résultats en Europe et c’est très clairement ce que les électeurs ont sanctionné… »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail