Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Benjamin Augé, spécialiste des questions énergétiques à l’Ifri

Audio 05:15
Benjamin Augé.
Benjamin Augé. Source : indigo-net.com/fr/

La mobilisation ne faiblit pas en Algérie contre les projets du gouvernement d’exploiter le gaz de schiste. Des militants des droits de l’homme appellent à manifester aujourd’hui à Alger. Une dizaine d’appels d’offres ont été lancés pour exploiter ce gaz controversé. Les manifestants s’alarment des conséquences négatives pour l’environnement qu’aurait l’extraction du gaz de schiste sur le sol algérien. Pourquoi l’Algérie veut-elle se lancer dans cette exploitation ? Y-a-t-il d’autres pays africains qui pourraient se lancer dans l’aventure du gaz de schiste ? Anthony Lattier interroge Benjamin Augé, spécialiste des questions énergétiques à l’Institut français des relations internationales (Ifri). Il est aussi rédacteur en chef de l’Africa Energy Intelligence.

Publicité

« L’Algérie veut exploiter le gaz de schiste parce que ses réserves diminuent quand même assez rapidement en gaz conventionnel. [...] Sa consommation augmente et pour éviter de baisser ses exportations qui lui rapportent beaucoup d’argent elle doit faire de nouvelles découvertes ; le gaz de schiste est une de ces opportunités. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.