Priorité santé

2. Quel regard porte aujourd’hui le grand public sur les maladies mentales ?

Audio 26:31
Schizophrénie, psychiatrie, double visage.
Schizophrénie, psychiatrie, double visage. © Getty images/Peter Sherrard

A l’occasion du colloque « Prévention en psychiatrie, les clés de l’efficacité » qui a eu lieu le mercredi 11 juin 2014 au Palais Iéna à Paris, nous faisons un point sur les maladies mentales. Préjugés, tabous, représentations erronées, nombreux sont les fardeaux qui pèsent sur les maladies mentales et les personnes qui en sont atteintes. Les troubles bipolaires, la schizophrénie, les dépressions résistantes, sont des maladies qui font peur. Il est temps que les préjugés laissent enfin place à une approche médicale et thérapeutique. Comment favoriser le diagnostic précoce pour améliorer la prise en charge et le pronostic ? Comment mieux former les professionnels de santé et l’ensemble des acteurs impliqués (patients, familles, monde de l’entreprise) pour améliorer l'offre de soins ? Comment changer le regard de la population ?

Publicité
  •  Pr Marion Leboyer, professeur de Psychiatrie de l’Université Paris Est Créteil, responsable du pôle de Psychiatrie et Addictologie des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et directeur du laboratoire de Psychiatrie Génétique (équipe 15) (INSERM U955). Depuis 2007, elle dirige la Fondation FondaMental, fondation de coopération scientifique dédiée à la lutte contre les maladies mentales, créée à l’initiative du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche
  • Pr Aida Sylla, professeur de Psychiatrie au CHU de Fann à Dakar et chef de la Division santé mentale au ministère de la Santé du Sénégal.
  • Dr Paul Cossé, médecin du Travail à la retraite et président de l’association Schizo-oui (association s'adressant aux personnes concernées par la schizophrénie).

Pour plus de renseignements:

Les maladies mentales

Institut pour la justice

Schizo-oui

UNAFAM

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail