Vous m'en direz des nouvelles !

Sylvain Venayre écrit le Voyage

Audio 19:31
Couverture du livre de Sylvain Venayre «Ecrire le Voyage».
Couverture du livre de Sylvain Venayre «Ecrire le Voyage». © Editions Citadelle et Mazenod

Être sous une yourte au cœur de la Mongolie, dans un tipi huron dans l’est du Canada, un koto lapon au nord de la Finlande, ou sur les marches d’une pyramide aztèque au Mexique. Partager un repas avec les plus grands écrivains de son temps. « Il est certain qu’il faut voyager » affirme Voltaire. Francis Bacon renchérit : « Les voyages sont l’éducation de la jeunesse et l’expérience de la vieillesse. » « Vous avez raison : la route, c’est la vie. » appuie Jack Kerouac. « C’est vrai, ajoute Alphonse de Lamartine : il n’y a pas d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé ». Mais « en route, le mieux est de se perdre » conclut Nicolas Bouvier. Cette conversation imaginaire se savoure et la vivre, au gré d'un cheminement entre les textes et les illustrations qui peuplent les pages du livre dont nous allons parler aujourd’hui. Un ouvrage aussi volumineux que magnifique : 496 pages en papier glacé, relié et semi-toilé sous coffret intitulé « Écrire le voyage, de Montaigne à Le Clézio », aux éditions Citadelle et Mazenod, dans la collection Littérature Illustrée. C’est un spécialiste d’histoire culturelle qui l’a dirigé : Sylvain Venayre, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Grenoble-Alpes.