Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Vilnius ne veut plus dépendre du gaz de Moscou

Audio 19:31
La ville d'Utema parie sur la biomasse pour moins dépendre de l'énergie russe.
La ville d'Utema parie sur la biomasse pour moins dépendre de l'énergie russe. © Frédérique Lebel
Par : Laurent Berthault
22 mn

Les derniers rebondissements de la crise ukrainienne et la dernière suspension de livraison de gaz russe à Kiev, ont fini de convaincre la Lituanie que sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie n’était plus tenable. Pour desserrer cet étau, le pays a engagé une petite révolution : la majorité des petites villes se chauffe désormais à la biomasse. Reportage de Frédérique Lebel à Utena, 30 000 habitants, à une heure et demie de route au nord de Vilnius. 

Publicité

A plus grande échelle, le pays construit un nouveau terminal pour recevoir du gaz liquéfié de l’étranger sur la côte balte, terminal qui pourra être relié à la Pologne et la Finlande. Eduardas Eigirdas est le rédacteur en chef de la revue d’économie et de politique Valstybe. Il a expliqué à Frédérique Lebel, pourquoi son pays devait absolument développer ces sources d’approvisionnement alternatives.

Et aussi:

Chronique médias. Parler du racisme et d'immigration en Finlande, pays qui compte très peu d'immigrés, tel est l'objectif que s'est fixé le site finlandais Migranttales.net

Christopher Froome lors de l'ascension du Mont Ventoux, le 14 juillet 2013.
Christopher Froome lors de l'ascension du Mont Ventoux, le 14 juillet 2013. REUTERS/Jeff Pachoud/Pool

The Little Queen. C’est du Royaume-Uni que s’élancent, ce samedi, les coureurs du Tour de France, une épreuve particulièrement appréciée des Britanniques. Mais s’ils aiment le vélo à la télé, les cyclistes anglais ont peur d’enfourcher eux-mêmes une bicyclette en ville. Et pourtant, Londres et son maire cycliste font beaucoup pour inciter les citadins à prendre le guidon. Le reportage de Marie Billon.

Pollution verte. Une mauvaise pub pour Greenpeace : son directeur de campagne a dû reconnaître que son empreinte carbone personnelle était des plus catastrophiques. Sabine Cessou.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.