Chronique agriculture et pêche

Les techniques de certification du bois

Audio 02:57
La certification du bois permet de lutter contre la déforestation.
La certification du bois permet de lutter contre la déforestation. Getty Images
Par : Sayouba Traoré
5 mn

« La certification forestière est un instrument politique non contraignant, qui cherche à s’appuyer sur l’évaluation de la gestion des forêts, la vérification des conditions de légalité, les chaînes de responsabilité, l’étiquetage écologique et les marques commerciales, en vue de promouvoir de façon holistique l’aménagement, la conservation et le développement durable des forêts, sans pour autant compromettre les droits, les ressources ou les exigences des générations présentes et à venir. Elle vise à encourager des échanges et un commerce éthiques, ainsi qu’à améliorer l’accès au marché, au travers d’une gestion des arbres, des forêts et des ressources renouvelables associées qui soit économiquement viable, appropriée du point de vue environnemental et bénéfique sur le plan social. »

Publicité

Voilà la définition qu’en donnent les spécialistes. En effet, il est difficile de trouver une définition simple de la certification, car il s’agit d’une opération complexe qui fait intervenir de nombreux paramètres. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’avant, l’exploitant forestier coupait tout et c’est seulement après qu’il choisissait le bois qui pouvait intéresser ses éventuels clients. Vous imaginez les dégâts d’une telle pratique. Aujourd’hui, on procède autrement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail