Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Se réconcilier

Audio 19:31
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, le 8 avril 2014 à Ankara.
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, le 8 avril 2014 à Ankara. REUTERS/Umit Bektas
Par : Frédérique Lebel

Il en faudra sans doute beaucoup plus pour dégeler les relations entre la Turquie et l’Arménie. A un an du centième anniversaire du génocide des arméniens de l’Empire Ottoman en 1915, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a adressé ses « condoléances « aux descendants des victimes. Une première dans un pays qui ne reconnait pas le génocide ; un non-évènement, a commenté le président arménien pour qui Ankara poursuit sa politique de déni total !Les positions au sommet paraissent toujours aussi irréconciliables. Et pourtant sur les terrain turc et arménien, la société civile -comme on dit- monte des projets et des échanges culturels, pour briser les stéréotypes.

Publicité

Et puisqu’on parle réconciliation, parlons de Chypre. Une île divisée entre le sud qui fait partie de l’Union Européenne et qui est peuplée de Chypriotes grecs, et le Nord occupé par l’armée turque en 1974, et non reconnue par la communauté internationale. Les négociations pour la réunification piétinent. Et là encore, ce sont les habitants qui prennent les devants. En organisant, par exemple, une messe dans l’Eglise Saint-Georges de Famagouste, ville occupée en secteur nord.  

Londres est une ville en perpétuel recommencement, qui semble découvrir de nouveaux quartiers tous les dix ans. Une ville en chantier quasiment perpétuel. Mais est-ce trop ? 230 gratte-ciel de plus de 20 étages sont en projet dans la capitale britannique. Et ce n’est pas du goût de tous les Londoniens.

Il fait beau et il fait chaud, et à Budapest peut-être un peu plus qu’ailleurs. Parce que la capitale hongroise compte de nombreux bains thermaux, intérieurs comme extérieurs, l’un des plus prestigieux, les bains Szechenyi organisent pendant l’été des « sparties » , tous les samedis soirs. Des parties dans un spa, en maillot de bain, on danse dans l’eau ou sur la terrasse dans un décor de rêve.

La chronique musique tout l’été, c’est « L’instant Pop » de Vincent Théval. Aujourd’hui, Ed Harcourt, le compositeur britannique et son mini album «Time of Dust ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.