Accéder au contenu principal
Invité du matin

Pierre Laurent : «Maintenant c’est clair, les masques tombent»

Audio 07:47
Pierre Laurent: «Aucune femme, aucun homme de gauche ne peut se reconnaître dans le discours prononcé par Manuel Valls hier devant les patrons du Medef».
Pierre Laurent: «Aucune femme, aucun homme de gauche ne peut se reconnaître dans le discours prononcé par Manuel Valls hier devant les patrons du Medef». Reuters

Hier, mercredi 27 août, le cap économique imposé par le nouveau gouvernement, défendu par Manuel Valls devant le Medef, donne le ton de l’université d’été du Parti communiste français (PCF) : « J'aime l'entreprise », a-t-il déclaré devant tous les patrons présents, qui l'ont largement ovationné. Vincent Souriau questionne Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), président du Parti de la gauche européenne et sénateur de Paris.

Publicité

 

« Ce n’est pas une déclaration d’amour à l’entreprise qu’a fait Manuel Valls, c’est une déclaration d’amour au Medef et à ses exigences (...). C’est un discours qui tourne le dos à tous les combats de la gauche depuis des décennies et je crois qu’aucune femme, aucun homme de gauche ne peut se reconnaître dans le discours prononcé par Manuel Valls hier devant les patrons du Medef. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.