Grand reportage

Colombie : Quand les bandes armées contrôlent Buenaventura

Audio 19:31
Le port de Buenaventura.
Le port de Buenaventura. © Wikimedia Commons/leonc27

Nous partons à Buenaventura, le plus grand port de Colombie sur le Pacifique. Une ville de 500 000 habitants en proie à des bandes armées qui se partagent le contrôle du territoire. Des bandes qui contrôlent le trafic de drogue et qui s'enrichissent grâce à l'extorsion de fonds auprès des populations, les plus riches et surtout les plus pauvres. Dans cette ville peuplée à 80% par des Afro-Colombiens, abandonnée par les services de l’Etat, le taux de criminalité est deux fois plus élevé que la moyenne nationale. En février 2014, une manifestation des commerçants qui ont dit stop à l’extorsion, et la découverte de maisons-abattoirs où des habitants étaient découpés en morceaux pour terroriser les habitants, ont finalement fait réagir les autorités. Un rapport de Human Rights Watch a placé Buenaventura sur la scène médiatique. Plusieurs centaines de policiers et militaires quadrillent désormais Buenaventura. Le gouvernement de Juan Manuel Santos réélu en juin veut montrer qu’il peut conclure la paix avec la guérilla des FARC, et assurer la sécurité des Colombiens. Mais, ces bandes armées gangrènent le pays et menacent la paix, causent beaucoup de morts et de déplacés.